Contrôles routiers renforcés et ciblés de la gendarmerie avec notamment des véhicules banalisés

 
Contrôles routiers renforcés et ciblés de la gendarmerie avec notamment des véhicules banalisés

 

L'accidentologie de ce début d'année met en exergue trois principales causes d'accident qui sont identiques à celles de 2015. Il s'agit de la vitesse, de l'alcool et du non respect des règles de priorité. Ces trois facteurs peuvent être regroupés sous une seule et même cause : le comportement des conducteurs, trop souvent conditionné par l'habitude. Le groupement de gendarmerie départementale du Morbihan a défini une stratégie innovante de contrôles routiers reposant sur différents modes d'action et avec un seul objectif : changer les habitudes pour sauver des vies.

Dans le cadre de cette stratégie départementale, des opérations renforcées ciblant les axes les plus impactés par les accidents de la route, sont coordonnées au niveau départemental, permettant ainsi une concentration des forces sur l'axe ciblé sans pour autant délaisser les autres voies de communication où les efforts sont maintenus. Ces dispositifs reposent notamment sur un mode d'action novateur visant à alterner ou à cumuler sur un même secteur, des postes visibles préventifs et dissuasifs et des postes non visibles afin d'intercepter les conducteurs les plus récalcitrants.Les militaires armant ces postes non visibles sont dotés de véhicules banalisés et sont susceptibles d'agir en tenue civile.

De plus, dans le but de garantir aux différentes actions la plus grande transparence et la meilleure compréhension des usagers de la route, ces opérations de contrôles routiers seront communiquées à travers la presse locale et le site Facebook du groupement de gendarmerie du Morbihan.

Enfin, il est nécessaire de rappeler que les contrôles routiers répondent à deux objectifs : lutter contre l'insécurité routière et lutter contre la délinquance qui passe par la route.

Ainsi, la semaine 10 fera l'objet d'une surveillance renforcée de la D768, axe traversant le département du nord au sud entre Pontivy et Quiberon et sur lequel les militaires des compagnies de Pontivy, Lorient et de l'escadron départemental de sécurité routière du Morbihan alterneront de multiples points de contrôle en ciblant particulièrement les horaires correspondant aux trajets domicile/travail/domicile qui sont statistiquement les trajets les plus risqués.