Recommandations aux personnes potentiellement exposées après baignade en rivière CAVU Corse du sud

 
 
Recommandations aux personnes potentiellement exposées après baignade en rivière CAVU Corse du sud

La Direction générale de la santé (DGS) a saisi le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) et l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSESagence de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) pour évaluer les risques liés à cette infection et disposer de recommandations sur la conduite à tenir vis-à-vis des populations exposées.
Parallèlement, l’agence régionale de santé (ARS) de Corse a informé les élus et les collectivités locales de la situation ainsi que les professionnels de santé locaux. Par ailleurs, des investigations ont été initiées et sont toujours en cours pour déterminer si d’autres cours et plans d’eau douce ont pu être contaminés.

Les recommandations :

Le HCSP a rendu son avis le 23 mai et recommande aux personnes ayant eu un contact, même bref, avec de l’eau de la rivière Cavu en Corse du Sud entre 2011 et 2013 sur une période comprise entre juin et septembre de consulter leur médecin, qui procédera à un diagnostic.

Les personnes exposées doivent consulter leur médecin traitant sans caractère d’urgence, puisque les complications ne surviennent qu’à long terme. Le diagnostic de bilharziose se fera par une simple prise de sang.

Cependant, les personnes exposées et présentant des symptômes (difficultés urinaires, sang dans les urines…) et/ou ayant des contacts répétés avec l’eau de cette rivière, au cours d’activités professionnelles ou récréatives, doivent consulter prioritairement leur médecin traitant.

Le ministère de la Santé recommande par ailleurs à la population de s’abstenir de rejeter des excrétas (urine, selles) dans les rivières, étangs, lacs, et autres plans/cours d’eau douce, afin d’éviter leur contamination. Des mesures d’interdiction de baignade dans la rivière Cavu ont également été prises localement.

 Un numéro vert d’information a été mis en place
par le ministère des Affaires sociales et de la santé :
0 800 130 000 
du lundi au vendredi de 9h à 19h (appel gratuit depuis un poste fixe)

http://www.sante.gouv.fr/bilharziose.html