Diabète et maladies rénales : prenons le temps du dépistage

 
 
Diabète et maladies rénales : prenons le temps du dépistage

Du 3 au 18 octobre prochain, l’Agence Régionale de Santé (ARSAgence Régionale de Santé) Bretagne et ses partenaires organisent une opération de sensibilisation et de dépistage autour du diabète et des maladies rénales. L’objectif est d’informer le grand public sur ces maladies silencieuses, de rappeler au patient l’importance d’un diagnostic précoce et le rôle central du médecin traitant dans cette détection.

A cette occasion un dépistage du diabète et des maladies rénales, anonyme, ouvert à tous et gratuit sera proposé dans près de 50 établissements de santé bretons. Quelques minutes suffisent pour dépister ces pathologies silencieuses qui ne cessent de gagner du terrain.

Du 3 au 18 octobre, faites-vous dépister

Près de 50 établissements bretons ont répondu favorablement à la sollicitation de l’ARSAgence Régionale de Santé Bretagne et de ses partenaires. Ils accueillent les volontaires au dépistage du diabète et des maladies rénales. L’opération s’effectue en quelques minutes. Il s’agit d’un test urinaire complété d’une prise de tension et d’un entretien avec une infirmière. En fonction des résultats de ces tests, l’infirmière jugera de l’opportunité de renvoyer ou non le patient vers son médecin traitant pour confirmer le diagnostic.

Des pathologies silencieuses…

L’opération, souhaitée par le Collectif interassociatif sur la santé en Bretagne, répond à un véritable enjeu de santé publique. En effet, le diabète et les maladies rénales sont des pathologies silencieuses : de nombreux malades s’ignorent alors que leur état de santé se dégrade. Seul un dépistage précoce assure une prise en charge dans les meilleures conditions. Il permet d'éviter des complications graves et surtout d'améliorer considérablement la qualité de vie.

Diabète et maladies rénales, parlez-en à votre médecin traitant !

En chiffres

  • La Bretagne compte environ 3 000 patients souffrant d’insuffisance rénale chronique terminale.
  • 50 % d’entre eux ont été greffés, 50 % d’entre eux sont dialysés.

 En France, le diabète de type 2 concerne 90 % des diabétiques, touche 3,4 millions de personnes et est responsable de 27 000 décès par an.

C'est aussi la première cause de cécité, la première cause de dialyse et la première cause d'amputation non traumatique.

Aujourd'hui, l’association française des diabétiques estime que 600 000 personnes sont diabétiques de type 2 sans le savoir ! Le nombre de personnes malades en 2020 est estimé à 5 millions. Cette hausse s’explique à la fois par le vieillissement de la population et par l'épidémie de l'obésité.

Si la situation de la Bretagne est moins défavorable que la situation française (taux de prévalence standardisé du diabète de type 1 et 2 de 2248 pour 100 000 habitants en 2010 contre 3257 en France), l’augmentation du nombre de diabétique est elle aussi constatée en Bretagne (en 2008 ce taux était de 2043).

En pratique

Pour connaître l’établissement la liste des établissements proposant ces dépistages :


Dépistage du diabète et des maladies rénales : une mobilisation de grande ampleur

De nombreux partenaires sont mobilisés dans le cadre de l’opération :

  • Agence régionale de santé Bretagne
  • Ag2r la Mondiale
  • Association d’aide aux insuffisants rénaux de Bretagne
  • Association d’aide aux urémiques de Bretagne santé
  • Association française des diabétiques
  • Assurance Maladie Bretagne
  • Collectif Interassociatif sur la Santé de Bretagne
  • Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés non lucratifs.
  • Fédération de l’hospitalisation privée
  • Fédération hospitalière de France
  • Hospitalité Saint-Thomas de Villeneuve
  • Mutualité française Bretagne
  • Union régionale des professionnels de santé – Médecins Libéraux de Bretagne
  • Union régionale des professionnels de santé – Pharmaciens de Bretagne
  • Ville de Rennes

Dans le Morbihan, 12 établissements participent à l’opération :

Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes de Crédin
mardi 8 octobre, de 9h30 à 17h, sans interruption

Résidence de la Sarre de Guern
mardi 8 octobre, de 9h30 à 17h, sans interruption

Résidence la Chesnaie de Plescop
mardi 8 octobre, de 9h30 à 17h, sans interruption

Résidence du lac de Pleugriffet
mardi 8 octobre, de 9h30 à 17h, sans interruption

Clinique du Ter de Ploemeur
mercredi 9 octobre, de 9h30 à 17h, sans interruption

Centre hospitalier de Nivillac
jeudi 10 octobre, de 9h30 à 17h, sans interruption

Centre hospitalier de Ploërmel
jeudi 10 octobre, de 9h30 à 17h, sans interruption

Centre hospitalier de Le Palais
jeudi 10 octobre, de 9h30 à 17h, sans interruption

Centre hospitalier de Vannes
vendredi 11 octobre, de 9h30 à 17h, sans interruption

Centre hospitalier de Lorient
mardi 15 octobre, de 9h30 à 17h, sans interruption

Clinique mutualiste de la porte de l’Orient de Lorient
mercredi 16 octobre, de 9h30 à 17h, sans interruption

Centre hospitalier de Pontivy
vendredi 18 et samedi 19 (matin) octobre, de 9h30 à 17h, sans interruption