Plan grand froid du Morbihan pour l'hiver 2017 - 2018

 
 
Plan grand froid du Morbihan pour l'hiver 2017 - 2018

Organisation du dispositif en Morbihan

La préparation et la gestion de la période hivernale appellent une vigilance accrue. Les autorités et les différents acteurs concernés mettent en œuvre, de manière adaptée, des actions locales afin de détecter, prévenir et limiter les effets sanitaires et sociaux liés aux températures de l’hiver et ses aspects collatéraux, en portant une attention particulière aux populations vulnérables.

Le préfet met en place, au regard des besoins identifiés dans le département, les mesures de renforcement (mobilisation de places de mises à l’abri, renforcement des équipes mobiles, modification de l'amplitude horaire des accueils de jour et des horaires d’ouverture des hébergements) qui sont adaptées à la situation locale.

L’organisation prend appui sur les acteurs de la veille sociale :

- le Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO) en service toute l’année est particulièrement mobilisé pendant la période hivernale. Il évalue la situation de la personne et l’oriente vers la solution la plus adaptée. Il gère le «115» numéro gratuit depuis un téléphone et joignable 24h/24 sur l’ensemble du territoire.

- toutes les informations sur les cinq antennes du Morbihan : adresse, téléphone, hébergements et accueils de jour sont disponibles sur le site du SIAO www.siao56.fr

- les équipes mobiles, appelées maraudes, vont à la rencontre des personnes sans domicile, établissent un premier contact et leur proposent une aide immédiate ;

- les accueils de jour permettent un premier accueil et apportent une aide matérielle (douche, vestiaire, alimentation, ...) ;

 Les hébergements :

Le SIAO constitue l’acteur central du rapprochement de l’offre et de la demande d’hébergement. Il assure la mobilisation optimale des moyens disponibles. Il privilégie l’accès au logement et l’hébergement de qualité plutôt que la mise à l’abri ou le recours à l’hôtel ; il s’assure de l’évaluation sociale de chaque personne accueillie, y compris à l’hôtel.

La mise à l’abri doit être strictement encadrée et limitée aux situations d’urgence pour lesquelles aucune autre solution n’a pu être trouvée.

Une veille saisonnière couvre la période du 1er novembre 2017 au 31 mars 2018. Pendant cette période en plus de 122 places d’urgence ouvertes à l’année, 41 places supplémentaires sont mobilisées soit un total de 163 places ouvertes pour la période hivernale 2017/2018.

Une activation de la vigilance renforcée en cas de vague de froid s’appuie sur la vigilance météorologique « grand froid ». Le niveau des températures ressenties est le principal critère pour déterminer le niveau de vigilance grand froid mais il sera tenu compte également des autres éléments climatiques tels que les tempêtes ou les fortes pluies durables.

Lors de la vigilance renforcée, les maraudes augmentent le nombre de tournées (de deux par semaine à une tournée quotidienne) et les horaires d’ouverture des accueils de jour et des hébergements d’urgence hivernaux peuvent être élargis.

Cet appel à la vigilance renforcée n’a pas d’incidence sur l’offre d’hébergement d’urgence prévue dans le cadre de la période hivernale. En effet, l’édiction du principe de continuité de prise en charge et la mise en œuvre du droit au logement opposable ont conduit à prévoir l’ouverture de la capacité suffisante, dès la mise en œuvre du renforcement du dispositif soit du 1er novembre au 31 mars.

Toutefois et en cas de circonstances particulières, appréciées par le Préfet, notamment une période de froids extrêmes, deux gymnases pourraient être mobilisés en cas de besoin respectivement à Vannes et à Lorient .

Dispositif accueil hébergement insertion financé par l’État :

Cette organisation de veille sociale et d’hébergement d’urgence s’inscrit dans le dispositif plus global d'accueil hébergement insertion qui propose des solutions de mise à l’abri, d’hébergement d’insertion, de logement adapté et d’accompagnement social à des personnes qui ne peuvent accéder directement à un logement.

Dans le département du Morbihan, dans le cadre de ce dispositif global, ce sont plus de 1000 places d’hébergement d’urgence, d’insertion et de logement adapté qui sont mises à disposition et financées par l'Etat à hauteur de 7.274.000 € en 2017.

> CP plan grand froid 2017-2018 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,44 Mb