Mesures d'aide à l'emploi des jeunes et ex-salariés de Doux

 
 
Mesures d'aide à l'emploi des jeunes et ex-salariés de Doux

Mardi 27 mai 2014, Jean-François Savy, préfet du Morbihan s’est rendu à Grand Champ et Saint Avé, deux communes engagées pour l’emploi et la formation des jeunes dans le cadre des contrats aidés. A elles deux, elles ont signé 12 contrats aidés.

A Grand-Champ et Saint Avé, les maires ont accueilli le préfet entourés des jeunes, de leurs tuteurs et d’une entreprise signataire de deux contrats de génération.

Le préfet a rappelé qu’en période de crise, les collectivités et les acteurs publics ont un rôle important à jouer pour former et accompagner les jeunes dans leur projet professionnel, vers l’emploi.

A l’occasion de la signature à Grand Champ d’un contrat d’accompagnement dans l’emploi d’une ex-salariée Doux, il a rappelé sa détermination à tout mettre en œuvre pour que les salariés les plus âgés retrouvent un travail leur permettant d’atteindre l’âge de la retraite.

Les mesures gouvernementales en faveur de l’emploi

Les contrats aidés permettent de limiter les conséquences de la situation économique pour les publics les plus en difficulté.

Contrats d'accompagnement dans l'emploi (CAE)

Ces contrats permettent à des personnes rencontrant des difficultés particulières d’accès ou de retour à l’emploi (demandeurs d’emploi de longue durée, jeunes en difficulté d’insertion, travailleurs handicapés, demandeurs d’emploi de plus de 50 ans…) de bénéficier d’un contrat pouvant être renouvelé auprès d’une collectivité territoriale, d’un établissement public ou du secteur associatif. Une aide financière est apportée aux employeurs par l’Etat ainsi que pour les bénéficiaires du RSARevenu de solidarité active par le Conseil Général.

  • En 2013,  2 949  CAE ont été signés au total dans le département du Morbihan.
  • Au 1er semestre 2014, l’objectif est de 1 269  contrats d’accompagnement dans l’emploi.
  • Au 27 mai 2014, 811 contrats ont été signés.

Emplois d’avenir (EA)

Ces contrats visent à faciliter l’insertion professionnelle et l’accès à la qualification des jeunes de 16 à 26 ans sans emploi, peu ou pas qualifiés, par leur recrutement dans des activités présentant un caractère d’utilité sociale ou environnementale ou ayant un fort potentiel de création d’emploi. Le contrat est un CDI ou un CDD de trois ans (un an renouvelable, en cas de circonstances particulières).

  • En 2013, 649 Emplois d’avenir ont été signés au total dans le département du Morbihan.
  • Au 1er semestre  2014, l’objectif de réalisation est de 267 emplois d’avenir.
  • Au 27 mai 2014, 162 contrats ont été signés. 

 

Contrat de génération

Ces contrats favorisent l’insertion professionnelle durable dans le secteur marchand des jeunes de moins de 26 ans (moins de 30 ans pour les personnes handicapées) tout en sécurisant la situation en emploi des salariés les plus âgés.

Une aide financière est ouverte dans toutes les entreprises de moins de 300 salariés.

Elle est de 4 000 € par an pendant trois ans. Elle est versée par Pôle Emploi et par binôme de salariés remplissant les conditions suivantes :

– embauche en CDI à temps plein (ou au moins 80% à la demande du salarié) et maintien dans l’emploi pendant la durée de l’aide d’un jeune de moins de 26 ans ou de moins de 30 s’il est handicapé ;

– maintien dans l’emploi en CDI, pendant la durée de l’aide ou jusqu’au départ en retraite d’un salarié :

> âgé d’au moins 57 ans,

> âgé d’au moins 55 ans au moment de son embauche ou travailleur handicapé.

En outre, l’aide est aussi ouverte pour la constitution d’un binôme entre un chef d’entreprise de moins de 50 salariés de plus de 57 ans et un jeune (limite d’âge portée à 30 ans) dans la perspective de lui transmettre son entreprise.

277 demandes d’aides enregistrées au 23 mai 2014 en 1 an (dispositif mis en place le 17 mars 2013).


L’action spécifique de l’Etat en faveur des ex salariés de DOUX

L’objectif prioritaire est le reclassement des ex-salariés de DOUX, âgés de 55 ans et plus, à qui il reste entre 2 et 5 années de travail avant la retraite.

Une cinquantaine de personnes, particulièrement exposée aux difficultés de reconversion sur le marché du travail, doit pouvoir être accompagnée jusqu’à la retraite, à la faveur d’une mobilisation solidaire des élus au profit de leurs administrés et/ou des communes limitrophes ou situées à proximité.

M. le préfet du Morbihan a réuni en préfecture, le 10 décembre 2013, toutes les communautés de communes et les communes concernées par la domiciliation de ces personnes, afin de les sensibiliser à cette problématique ainsi qu’aux avantages financiers exceptionnels offerts par le contrat d’accompagnement à l’emploi (CAE) dans la perspective de leur recrutement.

En effet, selon la durée hebdomadaire du contrat, la prise en charge financière est de 85 % (20 heures par semaine) ou de 80 % (35 heures par semaine) du taux horaire brut du SMICSalaire minimum interprofessionnel de croissance par heure travaillée, ce qui représente un montant mensuel restant à la charge de la collectivité de 239 € pour un contrat de 20h hebdomadaire ou de 490 € pour un contrat de 35 h hebdomadaire.

Depuis cette réunion une solution a déjà été trouvée pour la moitié des salariés.

DSC_1669r
DSC_1682rr