Communiqués de presse

Sécurité routière - Le partage de la route est nécessaire pour la sécurité de tous

 
 
Sécurité routière - Le partage de la route est nécessaire pour la sécurité de tous

A l'approche des beaux jours et de la période estivale, le préfet tient à attirer l'attention sur les règles qu'il convient de respecter afin que chacun partage la route pour la sécurité de tous.

Les piétons, les cyclistes ainsi que les deux roues motorisés sont particulièrement exposés à l'insécurité sur les routes du Morbihan. En effet, en 2012, on dénombre 8 accidents mortels concernant des piétons et 4 accidents mortels impliquant des cyclistes. De plus, 12 motards se sont tués sur les routes en 2012.

Ces derniers ont tendance à relâcher leur vigilance et à rouler plus vite lorsque le ciel est clément sur une route bien dégagée. C'est pourtant hors des centres urbains, en rase campagne, par beau temps et sur une route sèche que se produit la majorité des accidents mortels à moto.

La sécurité des déplacements demande à ce que les usagers se conforment au Code de la route, se respectent mutuellement et s'adaptent aux conditions spécifiques de circulation des uns et des autres.

Il est important de rappeler quelques règles de base à appliquer :

• Consommation d'alcool

La consommation excessive d'alcool, dont le taux maximum autorisé est limité à 0,5 g d'alcool par litre de sang, entraîne des risques graves pour le consommateur mais également pour les autres usagers de la route. Un taux d'alcoolémie supérieur à la limite autorisée peut entraîner une suspension judiciaire du permis de conduire pour un automobiliste ou encore un motard. Le vélo étant considéré comme un véhicule, le cycliste est passible d'une amende ou d'une suspension voire d'une annulation de permis en cas de poursuites judiciaires.

• Voir et être vu

Pour être vu, l'éclairage de nuit est primordial. Les cyclistes et les piétons doivent porter le gilet réfléchissant. Pour les cyclistes,celui-ci est obligatoire en cas de circulation hors agglomération, et très fortement conseillé en agglomération. Quant aux cyclomotoristes, ils doivent allumer leurs feux, de jour comme de nuit, au même titre que les motards.

• Circulation

Les piétons doivent marcher sur le côté gauche de la chaussée, sur les trottoirs ou accotements s'ils sont praticables et traverser sur les passages prévus à cet effet. Les cyclistes doivent rouler sur le côté droit de la chaussée, sur les pistes, bandes et double-sens cyclables. Les automobilistes doivent leurs céder la priorité lorsqu'ils traversent la chaussée. Le respect de ces règles de sécurité permet de réduire les risques et d'éviter les accidents.

Le préfet du Morbihan appelle à la plus grande vigilance à l'égard des usagers les plus vulnérables.