Communiqués de presse

Qualité de l’air // Dépassement du seuil d’information pour les particules de moins de 10 microns

 
 
Qualité de l’air // Dépassement du seuil d’information pour les particules de moins de 10 microns

Ce vendredi 14 mars 2014, à 10h, la concentration moyenne de particules fines en suspension dans l’air (PM10) sur 24 heures a atteint 69 microgrammes/m3  à Lorient et 71 microgrammes/m3 à Vannes, soit en-dessous du seuil d'alerte. Prenez connaissance des recommandations des services de l'Etat.

Pour rappel, le seuil d’information et de recommandations est fixé à 50 microgrammes/m3 et le seuil d’alerte est fixé à 80 microgrammes/m3.

Il est conseillé aux automobilistes de réduire de 20km/h la vitesse de leur véhicule sur les routes nationales jusqu'à ce soir.

Il est donc demandé :

  • pour les enfants de moins de 6 ans : de ne pas modifier les déplacements indispensables mais d'éviter les promenades et les activités à l’extérieur ;
  • pour les enfants et adolescents de 6 à 15 ans : de ne pas modifier les déplacements habituels mais d'éviter les activités à l’extérieur et les exercices physiques, de privilégier à l'intérieur des locaux les exercices physiques d'intensité moyennes ou faibles et de reporter toute compétition sportive, qu'elle soit prévue à l'extérieur ou à l'intérieur des locaux ;
  • pour les grands adolescents et les adultes : de ne pas modifier les déplacements prévus, mais d'éviter à l'extérieur des locaux les activités sportives violentes et les exercices d'endurance, de privilégier les activités sportives dans les gymnases pour les personnes sensibles ou qui présenteraient une gêne à cette occasion, d'adapter ou suspendre l'activité physique en fonction de la gêne ressentie, de déplacer dans la mesure du possible les compétitions prévues à l'extérieur des locaux.
     

Il est également demandé :

  • aux parents et à tous les personnels s'occupant d'enfants d'être vigilants vis-à-vis de l'apparition de symptômes évocateurs (toux, gêne respiratoire, irritation de la gorge, des yeux) lors des épisodes de pollution et de ne pas hésiter à prendre un avis médical ; il convient également de ne pas aggraver les effets de cette pollution en ajoutant des facteurs irritants : fumée de tabac ou utilisation de solvants. Les parents d'enfants asthmatiques doivent signaler l'asthme de leur enfant aux responsables de la structure qui l'accueille ;
  • aux patients souffrant d'une pathologie chronique, asthmatiques, insuffisances respiratoires ou cardiaques de respecter leur traitement de fond, d'être vigilants par rapport à toute aggravation de leur état.

Les particules de moins de 10 microns liées à l’activité humaine, sont émises en Bretagne par les véhicules, l’industrie, l’agriculture et le chauffage des habitations et des bureaux.

Il est  donc recommandé, afin de réduire la pollution, de :

  • réduire de 20km/h la vitesse des véhicules sur les routes nationales
  • limiter l’usage des véhicules diesel non équipés de filtres à particules,
  • limiter les transports routiers en transit,
  • pour les émetteurs industriels, limiter les émissions de particules et d’oxyde d’azote,
  • éviter le chauffage par le bois et le charbon,
  • limiter les activités de loisir génératrices de particules (manifestations publiques de sports mécaniques, feux d’artifice, etc.)
  • limiter l’usage d’outils d’entretien non électriques,
  • reporter les épandages agricoles d’engrais.

A partir de ce soir, les conditions météorologiques sont favorables à un brassage des basses couches atmosphériques favorisant la dispersion des particules.