Communiqués de presse

Destruction par le feu de quatre radars automatiques dans le Morbihan

 
 
Destruction par le feu de quatre radars automatiques dans le Morbihan

Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, quatre radars automatiques installés sur les communes de Quéven, Merlevenez, Plouhinec et Riantec ont été intentionnellement détruits par des pneus enflammés. Le préfet du Morbihan condamne fermement ces actes de vandalisme totalement irresponsables, qui, au-delà de la dégradation d’un bien public, ont mis en danger la vie des automobilistes lors de la commission de cette infraction (dégagement, en pleine nuit, de flammes, de fumées...). Une enquête est en cours, sous l’autorité du Parquet.

Le préfet du Morbihan rappelle par ailleurs que les radars automatiques sont un des leviers importants de la politique nationale de sécurité routière. Leur mise en place dans le Morbihan a très largement contribué, depuis de nombreuses années, à la baisse de la mortalité routière sur nos routes.

La destruction de ces quatre radars entraînera de nouvelles dépenses d’argent public pour leur remplacement. Surtout, leur absence temporaire ne manquera pas d’aggraver le risque d’insécurité sur les axes concernés.