Communiqués de presse

Destruction par le feu d’un radar automatique dans le Morbihan - Un acte irresponsable

 
 
Destruction par le feu  d’un radar automatique dans le Morbihan  - Un acte irresponsable

A 00h30, dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 septembre, le radar automatique installé sur la route départementale 139 entre Marzan et Questembert a été intentionnellement détruit.

Le préfet du Morbihan s’élève une nouvelle fois avec la plus grande fermeté contre cet acte totalement irresponsable de malveillance et de dégradation d’un bien public.

Réalisé en pleine nuit, cet acte a fait courir un risque grave et certain aux automobilistes qui empruntaient la route à ce moment-là.

Par ailleurs, le préfet, alors que le département enregistre une forte baisse du nombre d’accidents sur ses routes, tient à rappeler la place essentielle occupée par les appareils de contrôle automatisés dans la politique de lutte contre l’insécurité routière. Ainsi, le radar automatique détruit cette nuit contribuait à sécuriser les usagers de la route sur une portion de voie particulièrement accidentogène.

Les militaires du groupement de gendarmerie départementale, présents sur les lieux à peine 5 minutes après le déclenchement de l’incendie, ont pu procéder à de nombreux contrôles. Ils analysent désormais les données afin d’interpeler le ou les auteurs des faits dans les meilleurs délais.

Les services de l’Etat restent pleinement mobilisés et renforcent leur vigilance face au comportement irresponsable de quelques-uns, qui ne saurait être toléré.