Communiqués de presse

Des imprudences à l’origine de plusieurs noyades dans le Morbihan

 
 

Depuis le 20 juin, les sapeurs-pompiers du service départemental d’Incendie et de Secours du Morbihan  sont intervenus sur 19 noyades ayant entraîné 4 décès dont deux ces derniers jours sur des sites de baignade non surveillés et par de forts coefficients de marée.

Ces deux faits démontrent que le non-respect des règles élémentaires de baignade (se baigner dans une zone surveillée, respecter les consignes affichées, faire attention à la météo…) peuvent conduire à des situations dramatiques.

Le préfet du Morbihan en appelle donc à la responsabilité de chacun pour que cet été sur les plages du Morbihan ne soit pas à nouveau endeuillé.

Pour cette saison estivale 2015, 42 sites sur la bande littorale et à l’intérieur des terres disposent de baignades aménagées, surveillées par près de 170 sauveteurs issus de la police nationale, des sapeurs-pompiers mais aussi de la SNSM et de différentes associations de sauvetage (voir carte en annexe).

Ces baignades surveillées sont soumises à un certain nombre de règles qui visent à assurer la sécurité des baigneurs et à participer aussi au plaisir de s’adonner aux activités aquatiques.

 


Les consignes à respecter pour se baigner en toute sécurité

Choisissez les zones de baignade surveillées

Pour vous baigner, choisissez les zones surveillées où l’intervention des équipes de secours est plus rapide.

  • Restez toujours attentif à vos enfants, même si la zone est surveillée.
  • à votre arrivée sur votre lieu de séjour, informez-vous sur les zones de baignade pour savoir si elles sont surveillées, interdites ou dangereuses.
  • Renseignez-vous également sur la nature des vagues, des courants et des marées.

Informez-vous sur les conditions de baignade

  • Respectez toujours les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade.
  • Assurez-vous que les conditions de baignade ne vont pas devenir dangereuses au cours de la journée.
  • Consultez régulièrement les bulletins météo.

Tenez compte de votre forme physique

Les adultes aussi sont concernés… Et plus particulièrement les hommes de plus de 45 ans.

  • Ne consommez pas d’alcool avant et pendant la baignade.
  • Ne surestimez pas votre condition physique et souvenez-vous qu’il est plus difficile de nager en milieu naturel (mer, lac, rivière) qu’en piscine.

Restez vigilant pendant la baignade

Avec vos enfants

  • Restez toujours avec vos enfants quand ils jouent au bord de l’eau ou lorsqu’ils sont dans l’eau.
  • Baignez-vous en même temps qu’eux.
  • Pendant la baignade, désignez un seul adulte responsable de leur surveillance.
  • Apprenez-leur à nager le plus tôt possible.
  • Équipez-les de brassards (portant le marquage CE et la norme NF 13138-1) adaptés à la taille, au poids
     et à l’âge de l’enfant (voir informations sur le produit et la notice d’information) dès qu’ils sont à proximité de l’eau.
  • Même s’ils sont équipés de brassards, surveillez-les en permanence.
  • Méfiez-vous des bouées ou des autres articles flottants (matelas, bateaux pneumatiques, bouées siège…), ils ne protègent pas de la noyade.

Pour vous-même

  • Si vous ressentez le moindre frisson ou trouble physique, ne vous baignez pas.
  • Prévenez vos proches lorsque vous allez vous baigner.
  • Respectez strictement les zones destinées à la baignade, les consignes des sauveteurs et les drapeaux de baignade.
  • Rentrez progressivement dans l’eau particulièrement lorsque l’eau est froide et que vous vous êtes exposé au soleil ou que vous avez consommé de l’alcool.
  • Soyez vigilant dans les vagues et faites attention à leur zone d’impact.
  • Avant de partir nager au loin, assurez-vous que votre forme physique vous permet de revenir sur la terre.
  • Ne surestimez pas vos capacités.

En cas de danger imprévu pendant la baignade

  • Ne luttez pas contre le courant et les vagues pour ne pas vous épuiser.
  • Si vous êtes fatigué, allongez-vous sur le dos pour vous reposer.
  • Vos voies respiratoires sont alors dégagées : vous pouvez respirer normalement et appeler à l’aide.