Déplacements officiels

Visite du Président de la République à Lorient le 1er juillet dernier

 
 
Visite du Président de la République à Lorient le 1er juillet dernier

© Présidence de la République / L. Blévennec

Le Président de la République, accompagné de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, de Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l’exclusion et de Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, était en visite dans le Morbihan le 1er juillet dernier pour inaugurer l'hôpital du Scorff à Lorient mais également pour signer cinq emplois d'avenir à la mairie de Lanester et rencontrer les patients et personnels du centre de rééducation de Kerpape à Ploemeur.

Le communiqué de presse

Les photos

L'interview au journal Ouest-France

Le programme du déplacement présidentiel

FD__8463006m

© PFrançois Destoc / Le Télégramme

10h - Mairie de Lanester
La mairie de Lanester est le premier point d'arrêt du Président de la République. Après avoir salué à son arrivée les représentants du conseil municipal des enfants, ainsi que deux classes d'élèves du collège Henri Wallon de Lanester, il signe en présence des élus, des professionnels et de jeunes, cinq emplois d'avenir portant ainsi le nombre total à 33 000 pour l'ensemble de la France. 100 000 emplois d'avenir doivent être signés d'ici fin 2013..

Le discours en vidéo

DSC_5427_2013-07-01 copiem

11h - Hôpital du Scorff
Le Président de la République arrive à l'hôpital du Scorff à Lorient qu'il doit inaugurer. Il est le nouvel établissement hospitalier de référence du territoire de santé - Lorient-Quimperlé – qui compte une population de 270 000 habitants.
Le projet inauguré est le fruit de la fusion des hôpitaux de Lorient et d’Hennebont en janvier 1997, du retrait de l’hôpital militaire en 1999, dont les activités ont été reprises par le CHBS, de la fermeture de la maternité et des services de chirurgie du centre hospitalier de Quimperlé en 2007 et de la fermeture de la maternité de la clinique du Ter en 2009.
Le bâtiment offre une géométrie variable permettant à chaque service d’adapter sa capacité (en fonction par exemple des variations  saisonnières des flux de patients) et de supporter une évolution aisée de la répartition des capacités d’accueil entre les unités fonctionnelles. Cette conception architecturale favorise un partage de postes de soins entre deux unités d’hospitalisation contigües et une grande souplesse d’adaptation des capacités d’hospitalisation en fonction des besoins.
Avant de procéder à l'inauguration de l'hôpital, le Président a pu visiter quelques services dont celui de radiothérapie, d'ORL et d'ophtalomologie.

IMGL9144

Crédits : Présidence de la République / L. Blévennec

12h30 - L'hôpital est inauguré
Après le discours de Norbert Métairie, maire de Lorient, président de Lorient Agglomération et président du conseil de surveillance de l'hôpital du Scorff, le Président de la République a pu réaffirmer, lors de son allocution, le soutien de l’Etat au service public hospitalier.
Il renouvelle ainsi l’exigence de l’accès de tous à la santé, sans distinction d’âge, de revenu, d’origine et même de présence sur le territoire. C’est l’hôpital public qui permet d’avoir cette égalité qui est le fondement même du pacte républicain.

Le discours en vidéo

Le texte intégral du discours

12h45 - Le Président de la République s'exprime sur le sujet des écoutes par les Etats-Unis

La vidéo du point de presse

Le texte intégral

12h55 - Déjeuner de travail avec les professionnels de Santé et les élus

DSC_5488_2013-07-01 copie

14h40 - Centre de rééducation de Kerpape
Le Président de la République a pu rencontrer à cette occasion les patients de cet établissement de santé géré par la Mutualité Française Finistère-Morbihan. Il accueille quotidiennement 400 adultes et enfants pour des soins de rééducation spécialisés à vocation régionale (affections neurologiques, brûlés, cardiaques, pédiatrie) et des soins de rééducation spécialisés à vocation de proximité (orthopédie/traumatologie, amputés, vasculaires, MRP respiratoire).
En pointe dans le domaine de la rééducation, le centre de Kerpape dispose en outre de nombreux projets novateurs initiés en interne ou en collaboration :

  • Recherche clinique et biomédicale (nombreuses études multicentriques)
  • Aide à la communication, s’appuyant sur les synthèses vocales (Mutavox, KeCom, Sybille)
  • Robotique (bras robotisé Raid Master, Arm Unit Manus, Sprint Immediate, Afmaster, Anso, Armen)
  • Domotique (Smartix, Quatra, Appartements Tremplins)
  • Réalité virtuelle (Agathe, TVK, VAPS-REHAB)
  • Conduite automobile (Mutavox, KeCom, Sybille)
  • Robotique (auto-école avec le premier véhicule à conduite au joystick, Cap drive)
  • Aide à la rééducation (Rem-AVC, RoboK)
  • Réseaux cliniques et insertion socio-professionnelle : membre des associations Approche, Comète France, Association Neuro-Bretagne, Breizh Paralysie Cérébrale)

C'est notamment dans ce cadre que le Président de la République a pu assister à une démonstration de l'exo-squelette dénommé Rewalk qui permet aux victimes de graves accidents (paraplégie...) de réapprendre à marcher. La journée morbihannaise du Président de la République s'est achevée au club-loisir du centre de Kerpape où il a pu rencontrer les personnels et patients de l'établissement parmi  lesquels figure, Philippe Pozzo Di Borgo, victime d'un accident qui l'a rendu tétraplégique et dont l'histoire est désormais  connue par le film Intouchables.