Actus

Vœux protocolaires 2018 - Résumé du discours du préfet

 
 
Vœux protocolaires 2018 - Résumé du discours du préfet

Le 12 janvier dernier, Raymond Le Deun, préfet du Morbihan, a présenté ses vœux 2018 aux élus, décideurs et forces vives du département venus nombreux à la préfecture de Vannes. Des vœux auxquels le préfet a souhaité donner une tonalité positive.


Entouré des membres du corps préfectoral et des chefs de service de l’Etat, le préfet a rappelé dans ses propos liminaires la situation dans laquelle le Morbihan se trouvait il y a un an. Brexit, activité économique ralentie, menace terroriste, montée des discours populistes… La morosité ambiante à l’époque a fait place à un esprit de conquête.

En effet, des élections aux résultats inédits, la nouvelle loi contre le terrorisme, une économie nationale qui renoue avec la croissance et un chômage qui continue de reculer contribuent à faire souffler un vent d’optimisme en France en ce début d’année .

Dans ses vœux, le préfet a rappelé que la sécurité restera la priorité de l’Etat. Sécurisation des grands événements, mise en place de la police de sécurité du quotidien, sécurité routière, cybersécurité, plans communaux de sauvegarde : autant de thèmes qui seront au coeur de l’action des services de l’Etat.

De nombreuses réformes initiées par le Gouvernement sont déjà en vigueur parmi lesquelles celle du code du travail ou encore celle de la fiscalité. Certains chantiers majeurs à venir concernent plus particulièrement le Morbihan (la réforme du système de production agro-alimentaire ou encore l’évolution de notre système de transport).

Pour pouvoir mener ces réformes, l’Etat souhaite disposer d’une administration souple, plus déconcentrée et qui doit s’adapter aux spécificités locales. Le Plan Action publique 2022 lancé fin 2017 vise justement à analyser le fonctionnement de l’administration pour l’optimiser, ce à quoi travaillent les services de l’Etat dans le Morbihan .

L’Etat agira en partenariat avec les collectivités territoriales dans le cadre d’un nouveau pacte girondin. Par ailleurs, en 2018, les concours financiers aux collectivités seront stabilisés.

L’Etat souhaite également maintenir des relations de confiance avec les usagers. Travailler au service des Français donne tout son sens au service public et constitue une fierté pour ses agents.

Avec une croissance de 1,9% en 2017, la reprise de l’économie française se confirme. Dans le Morbihan, ce redémarrage s’est notamment manifesté pour les grandes entreprises La saison touristique a également été bonne. La reprise est donc réelle et solide même si la vigilance reste de mise lorsque certaines entreprises connaissent des épisodes difficiles. Dans le même temps, le chômage a diminué de 0,6% dans le Morbihan pour s’établir à 8,7% (contre 9,4% au niveau national). Si cette dynamique est positive, le taux actuel est supérieur à celui des autres départements bretons. En 2018, les services de l’Etat compétents travailleront à améliorer encore l’allocation entre l’offre et la demande de travail.

Malgré cette reprise, de nombreux territoires restent en retrait. Les zones rurales, et notamment le Centre-Bretagne, ont un accès encore insuffisant à certains services de première nécessité. L’Etat veillera à assurer la nécessaire cohésion entre les territoires. En zone urbaine, neuf quartiers restent prioritaires dans le cadre de la politique de la ville. Plusieurs schémas élaborés par les services de la préfecture et par la CAF permettront d’identifier les problèmes les plus aigus et de faire des propositions aux collectivités pour mieux répondre aux besoins de ces populations.

En fin de discours, le préfet a rappelé le devoir collectif de soutenir les publics les plus fragiles. Qu’il s’agisse de la prise en charge des victimes ou de l’accueil des réfugiés, cet impératif de solidarité donne un sens à la mission d’intérêt général de l’Etat.

« Nous devrons nous efforcer, encore plus que de coutume, de bâtir une nation unie
où chacun peut s’élever par l’école et la culture,
où chacun peut vivre de son travail,
où chacun peut s’armer par la formation
et où chacun peut compter sur la solidarité nationale. 

Je vous souhaite une très belle année 2018, pleine de réussite et de bonheur, entourés par vos familles et vos proches. » a conclu le préfet.