Actus

Retour en images - Exercice Attentat à Vannes le 21 juin 2018

 
 
Retour en images - Exercice Attentat à Vannes le 21 juin 2018

Le jeudi 21 juin 2018, les locaux désaffectés de l’ancien Arsenal de la Défense situés avenue de Verdun à Vannes ont été le théâtre d’un exercice inopiné de type « Attentat » organisé par la préfecture du Morbihan L’objectif de cet exercice était de placer l’ensemble des acteurs dans des conditions les plus réalistes possibles (d’où le caractère inopiné) afin de les préparer à ce type d’intervention et d’améliorer leur interopérabilité.

Vers 13h45, un individu avec des intentions malveillantes pénètre dans l’établissement. Blessant une dizaine de personnes au couteau, il entre dans les hangars désaffectés et y reste retranché.

Un témoin de la scène a, pendant le temps de l’intrusion, contacté le 17 qui a immédiatement déclenché l’intervention des forces de l’ordre et prévenu les forces de secours (pompiers…). Une dizaine de plastrons, étudiants infirmiers, étudiantes infirmières et personnels de l’IFSI de Vannes, ont simulé les victimes pour les besoins de cet exercice (avec des maquillages de blessures très réalistes).

Dans un laps de temps court, les équipes de la Police Nationale puis de la Gendarmerie du Morbihan en renfort interviennent pour évaluer la situation sur place, définir un plan d’action et neutraliser l’intrus malveillant. Le commissariat de Vannes avec près de 17 primo-intervenants, le Peloton de Surveillance et d’Intervention de la compagnie de Gendarmerie (PSIG) de Vannes et le PSIG Sabre de Lorient ont notamment été fortement sollicités pour la phase de neutralisation.

Une fois le périmètre sécurisé, les sapeurs-pompiers du SDISService départemental d'incendie et de secours 56 ont pu évacuer les blessés et, avec le SAMUService d'aide médicale urgente 56, prendre en charge les victimes au point de rassemblement des victimes et au poste médical avancé situé à proximité.
---
Le scénario était basé sur de l’opérationnel de terrain mais incluait également la mise en place d’un centre opérationnel départemental (COD) en préfecture. Un débriefing présidé par le préfet, en présence de l’ensemble des acteurs et observateurs, s’est tenu en fin d’exercice.

Plus d’informations sur les risques majeurs sur http://www.gouvernement.fr/risques